https://d33wubrfki0l68.cloudfront.net/dd6430acd81da282db1c26612a48362f89b9f94e/33d97/images/avatar.jpg

Mon voyage vers l'artisanat du code en amélioration continue.

Forum Ouvert, organiser un moment d'échanges

Le Forum Ouvert, ou Open Space en anglais, propose un espace d’échanges et de partages aux participants. C’est une méthode pour structurer les discussions avec un cadre simple qui apporte beaucoup de liberté. À ne pas confondre avec ce lieu bruyant où certaines entreprises réunissent un maximum de personnes en un minimum d’espace ;) Chez BENEXT, le Forum Ouvert est ancré dans notre ADN. On en faisait il y a plus de six ans quand j’ai rejoint l’aventure et on en fait encore aujourd’hui - jeudi prochain, j’anime la journée de la communauté tech et la matinée sera structurée en Forum Ouvert.

Les éléments d'un Event Storming et leurs interactions

Suite à mon introduction sur l’Event Storming, j’ai envie de compléter un peu en revenant sur les différents ingrédients à notre disposition pour composer un Event Storming. Je trouve qu’on a une grande richesse. On a une large boîte à outils pour modéliser notre système et harmoniser les modèles mentaux, tout en restant simple d’usage. J’ai présenté certains éléments dans mon précédent article, ici je ferais une liste plus complète afin d’avoir une vision globale et rapide de ce qu’on peut utiliser.

Une introduction à l'Event Storming

L’Event Storming est un moyen d’harmoniser les modèles mentaux de différents acteurs en modélisant un métier, un processus, un existant. On veut cartographier de la connaissance. On veut mettre en lumière des zones d’ombre, des points de douleurs, des problèmes. Et on veut le faire tous ensemble pour s’aligner. On va créer des discussions et confronter des visions avec toutes les personnes impliquées. C’est un atelier qui peut s’utiliser dans n’importe quel domaine et pas seulement dans le monde du logiciel (même si son créateur, Alberto Brandolini, est un développeur).

Pourquoi veut-on rendre un test unitaire indépendant ?

L’indépendance n’existe pas uniquement dans certaines régions de France ou dans un film avec Will Smith. Il se trouve aussi dans les tests unitaires. Lorsque vous écrivez des tests, il y a un moment qui arrive où vous souhaitez être indépendant de quelque chose. Vous allez naturellement casser cette dépendance et injecter autre chose pour remplacer ce qui gêne. Ce n’est cependant pas une décision à prendre à la légère. Certaines raisons sont parfaitement justifiées, alors que d’autres peuvent nuire au projet.

Apprendre en pratiquant avec des katas de code

Lorsque j’ai appris à faire du vélo, j’ai commencé à en faire dans mon jardin, dans la Drôme. Mon vélo avait deux petites roulettes sur la roue arrière, ça m’aidait beaucoup. On peut dire que j’étais dans un cadre sécurisant : à l’intérieur de mon jardin, avec peu de risque de chute et sans circulation de véhicules. J’ai pédalé des heures et des heures pour améliorer ma maîtrise. J’ai appris par la pratique, en répétant, en essayant, en m’améliorant.

La méthode Mikado : de grands changements avec de petites étapes

Vous avez déjà assemblé des Lego ou monté un meuble Ikea ? Quand j’étais petit, j’adorais les Lego. Je laissais libre cours à mon imagination en créant des tas de lieux, de véhicules et d’histoires. J’ai aussi eu des boîtes de Lego avec quelque chose de précis à assembler (un château par exemple). Dans ces boîtes, il y a toujours un plan. On y voit le résultat final (le château) et toutes les étapes à suivre pour le construire.

Le Refactoring

La machine à café, c’est un peu un objet magique pour les développeurs. On peut y voir deux principales capacités. Elle provoque des résolutions de problèmes spontanées suite à des discussions proche de la machine. Et elle produit le café qui, une fois assimilé par le développeur, se transforme en d’innombrables lignes de code. Alors quand on possède un tel objet, on n’a pas envie de le casser. On voudra certainement l’améliorer, mais en le gardant fonctionnel.

Démarrer avec Kotlin

J’ai remarqué que peu de développeurs savaient bootstrap un nouveau projet. La preuve en est pour Kotlin, où j’ai dû demander à plusieurs développeurs avant d’obtenir l’aide de Cédric pour régler une broutille. Vu que j’aime faire des petits ateliers de code et également en animer, des katas par exemple, je me suis dit que ce serait pratique d’avoir un guide de démarrage rapide, avec l’essentiel pour m’en rappeler ou pour le donner aux participants d’un atelier.

L’inspiration d’une douche

Je dois confesser un péché écologique. Je ne possède pas une ferme de minage bitcoin dans mon garage, ni ne vais acheter ma baguette de pain en SUV, mais je prends de longues douches bien chaudes. À tel point que j’ai déjà entendu ma mère se demander ce que je faisais sous la douche lorsque j’habitais sous son toit. Et faire quelques suppositions sur ce que peut faire un adolescent lors d’un moment solitaire.

Questions ouvertes et curiosité enfantine

Ce week-end, j’ai quitté le béton parisien dans la quête de trouver de la nature et de grands espaces. En prenant le métro, je me suis assis en face d’une petite fille probablement âgée de 4 ans accompagnée de son papa. Elle l’assiégeait de questions : Papa, dis-moi Pourquoi ça sonne ? C’est pour prévenir les gens que la porte va se fermer. Ahhhh. […] Et là, pourquoi le métro il va tout doucement ?